MENU FERMER

2018: un monde de fractures ? Des infrastructures aux usages : combler le fossé numérique

 

Le 12 décembre dernier, la France annonçait un plan national pour venir en aide aux 13 millions de français exclus des usages numériques. En France et plus largement en Europe, il appartient aux Etats de résorber la fameuse « fracture numérique ». Quelle est-elle et quels outils pour la résorber?

 

Que ce soit dans le secteur privé ou dans les administrations publiques, le numérique a fait une entrée fracassante dans le quotidien des citoyens.

De fait, les technologies et les services numériques se sont très largement diffusés dans la vie quotidienne et de la vie en société : achats en ligne, réseaux sociaux, dématérialisation des services publics, programmes de participation citoyenne en ligne.

Comment ces technologies sont-elles effectivement  appropriées par les populations selon leur capital culturel et social ? Ou bien encore selon leur genre ou leur âge ?

Si pour certains la transition se fait sans peine, d’autres en revanche restent à la marge de ces évolutions.

Quelles sont ses personnes ? Quelles sont les logiques – sociales, économiques, géographiques, mais aussi technologiques –  par lesquelles se construisent ces nouvelles exclusions digitales ? Et d’ailleurs s’agit-il d’exclusions par les accès ou par les usages ? Et comment y faire face ?

Le 12 décembre dernier, le gvt a lancé un plan national destiné à venir en aide aux 13 millions de français exclus du développement des usages numériques (chiffres issus d’une étude de l’Agence du numérique).

Que peut-on en attendre ? Qu’est-ce qui permet d’améliorer « l’inclusivité numérique » ? Et d’ailleurs, de quoi s’agit-il précisément ?

Une émission préparée par Clémence Allezard.

Share your thoughts